Et maintenant on va oùPrésenté à un Certain Regard au dernier Festival de Cannes, Et maintenant, on va où ? a reçu une mention spéciale du Prix du Jury œcuménique. Rien de plus normal pour un film qui prône la paix entre les religions sous la forme d’une comédie désopilante et toujours juste.

Après son savoureux Caramel qui suivait les destins croisés de plusieurs générations de femmes dans un institut de beauté, la réalisatrice libanaise Nadine Labaki s’attache aux femmes d’un petit village perdu dans les collines avec pour seul lien avec la civilisation un pont qui menace de s’écrouler depuis les derniers conflits. Malgré l’isolement du lieu où chrétiens et musulmans vivent en harmonie depuis des années, arrivent de la ville les échos de tensions religieuses qui refont surface. Pour distraire leurs maris et leurs fils et leur faire oublier leurs différences, les femmes du village, à l’imagination débordante, sont prêtes à utiliser tous les stratagèmes possibles, de la troupe de danseuses russes à l’exotisme sensuel jusqu’au space cake version libanaise…

Le sujet est grave, évidemment, mais il donne pourtant lieu à une comédie truculente, grâce au talent de la réalisatrice pour croquer des personnages fantaisistes, dont elle exagère les traits de caractère de façon presque caricaturale, sans pour autant tomber dans le ridicule.

Ca hurle à tout-va, ça rie à gorge déployée, ça chante même comme dans un film de Jacques Demy. Mais ça pleure aussi. Et ça se bat. Car toute la réussite du film tient à ses audacieuses ruptures de tons, qui font se côtoyer avec justesse des moments de pure comédie à l’italienne avec des vrais instants de tragédie (grecque ?), où la colère et l’émotion l’emportent.

Fable tendre, poignante et féministe, Et maintenant où on va ? pourrait paraître un rien consensuel au premier abord, avec son discours du type « aimez-vous les uns les autres ». Et pourtant, Nadine Labaki va plus loin. Sans toutefois nier à chacun le droit de croire à sa religion, il y a tout de même dans ces parenthèses burlesques l’idée que la religion n’est décidément pas la solution. Les femmes du village n’y croient d’ailleurs peut-être plus beaucoup, à ces religions qui n’apportent que du malheur et dont les enfants (leurs enfants) sont souvent des victimes collatérales. Alors, pour s’attaquer au cœur du problème et prendre en main leur destin, c’est le sérieux de leurs maris qu’elles tournent au ridicule, c’est des certitudes de la religion dont elles se moquent. Et en tournant en dérision les conflits interconfessionnels, la réalisatrice de tendre à la société libanaise un miroir dans lequel se reconnaitre…

Entre colères et fous rires, Et maintenant où on va ? est un film résolument optimiste, qui fait du bien par où ça passe.

000

Et maintenant on va où ? de Nadine Labaki

Avec Nadine Labaki, Claude Msawbaa, Leyl Fouad

Sortie le 14 septembre 2011

et maintenant on va ou 1